Actu

Noor Daoud, championne palestinienne de Drift!

INTERVIEW EXCLUSIVE | « Le drift c’est ma vie, ma passion et la seule chose qui me rende vraiment heureuse! »

Du haut de ses 27 ans, Nour Daoud dégage une confiance en elle et une force interne qui l’accompagnent vaillamment dans ce jeu qui appartenait jusqu’à maintenant au monde des hommes, comme le lui répétait souvent sa mère :

« Mais c’est un sport d’hommes pourquoi tu veux le faire ? »

Aujourd’hui, elle est une des rares  jeunes femmes arabes qui soit assez qualifiée pour participer à la course internationale de « Drift ».

Quand as-tu commence le drift ?

En 2009, je n’avais que 17 ans, je marchais dans les rues à cote de chez moi en Palestine, quand j’ai vu un grand nombre de voitures sur la place, s’apprêtant à drifter. Mon cœur a sauté de sa place, il battait tellement fort que j’avais peur que quelqu’un d’autre le sente, j’ai adoré l’ambiance ! J’ai foncé sur la personne en charge de l’évènement et imaginez ma joie quand il m’a dit que cette course était pour les amateurs et que quiconque pouvait y participer. Dès le lendemain je pris la voiture de ma mère et je me suis inscrite à la course et là j’ai découvert ma passion pour ce sport. J’ai continué à prendre la voiture de ma mère et à m’entrainer dans les rues de Palestine pendant 3 ans!

Décris-nous tes sentiments quand tu pratique le drift!

J’adore ce sport, et dès que j’entends le moteur gronder mon cœur chavire! Mais ce n’est pas facile d’être la seule fille dans les courses et d’entendre constamment des remarques du genre : « Il y a une fille dans la course ! » ou « Que fait cette fille entre ces hommes ? » ou encore méchamment : «  Mais c’est un sport d’hommes ça ! »

Est-ce que ces remarques te découragent-elles?

Tout le contraire ! Ces remarques me prouvent que ce que je fais est unique et courageux. J’essaye de briser le stéréotype qui règne autour de ce sport. Je rêve qu’il devienne de plus en plus pratiqué par des filles et j’encourage toute fille qui aime ce sport à prendre son courage à deux mains et à faire ce qu’elle aime faire, malgré tout obstacle.

Quelle est ta course la plus récente?

J’ai participé dernièrement à la course en Egypte le 28 Septembre dernier, je n’ai pas été qualifiée mais j’ai reçu une médaille parce que j’étais la seule fille.

Raconte-nous l’ambiance à cette course?

En fait, cette médaille m’a fait beaucoup de bien, j’avais fait un super drift! Malheureusement j’avais moins de chance de gagner parce que je n’avais pas ma voiture, j’avais celle d’un ami.

Cet article t'a plu? n'hésite pas à le partager

Libellé

Commentaires (0)

Tu dois être connecté pour poster un commentaire