Hi-Tech

Peut-on éviter la collision avec un astéroïde? (série)LES ASTÉROÏDES MENACENT-ILS LA TERRE ?

 

Article 3/4 | Pour prévenir du danger des astéroïdes, plusieurs solutions sont envisagées. En voici cinq de la plus fantasque à celle qui sera testée en 2022.

Récemment, un scientifique de la NASA a émis la possibilité -théorique- de peindre les astéroïdes pour pouvoir les dévier de leur orbite. Plus spécifiquement, c’est la possibilité de peindre Bennu qui a été étudiée. Cela changerait ses propriétés thermiques et donc sa trajectoire. Farfelu, mais possible, si tout au moins nous pouvions aussi connaître la composition de cet astéroïde (et c’est pour bientôt comme tu le découvriras demain) pour créer une peinture adhérente et trouvions une façon de peindre un objet en rotation sur lui-même.

S’il semble que ce n’est pas un nouveau Michel-ange qui nous sauvera d’un astéroïde, des recherches plus pratiques sont faites dans ce sens. Ainsi, quatre autres solutions sont réfléchies sans pour autant qu’il soit envisagé de les tester.

La première : envoyer un missile atomique très près d’un astéroïde pour que l’énergie de l’explosion le dévie de son orbite. Mais cette méthode ne serait efficace que sur de très gros astéroïdes et, heureusement, il est interdit d’envoyer des armes dans l’espace .

La seconde solution serait le tracteur gravitationnel. Un tracteur? Non, plutôt une sonde exerçant une très fine attraction, mais durant un temps assez long pour modifier la trajectoire de l’astéroïde près duquel elle se trouve. Mais cette méthode ne fonctionne que sur de très petits corps et demande que l’on puisse anticiper son impact avec la Terre longtemps à l’avance. Si la prévention est l’une des priorités des agences de recherches, les résultats ne sont pas encore satisfaisants …

Une troisième option existe : celle de la fragmentation qui consisterait à « diviser » un astéroïde en de plus petits astéroïdes. Ceux-ci pourraient alors se décomposer dans l’atmosphère ou ne pas causer trop de dégâts en atterrissant sur la Terre.

Enfin, une quatrième solution existe, avec des phases de tests déjà planifiées. C’est l’impacteur cinétique ; il s’agit de toucher un astéroïde avec une force suffisante pour que cela change son orbite. Et cette méthode, contrairement aux autres, va être expérimentée… Et bientôt !

 

Découvre demain la mission DART qui a pour but d’essayer l’impacteur cinétique en 2022, mais aussi la sonde OSIRIS-REX : deux grandes avancées de la NASA sur les astéroïdes.

Cet article t'a plu? n'hésite pas à le partager