Sport

Tennis, Mayar Shérif première joueuse de tennis égyptienne à jouer avec les « Grands »

Hier 25 septembre 2020 à Paris, Mayar Shérif, 24 ans, perce et fait une première, pas seulement pour son parcours personnel mais pour son pays aussi, elle devient la première joueuse de tennis égyptienne à intégrer le tournoi principal de Roland-Garros.

Successivement devenue la première Égyptienne à remporter un match au niveau sénior dans un tournoi du Grand Chelem, puis à intégrer le tableau principal de R-G, elle raconte son rêve « Je me suis toujours imaginée et visualisée en train de faire quelque chose de bien ici à Paris. J’apprécie tout simplement, c’est un tel rêve d’être ici et de concourir ici. Je vais essayer de l’apprécier autant que possible »

Grande fan de Roland-Garros depuis son plus jeune âge, l’Egyptienne vit l’un des plus beaux chapitres de sa vie. Après avoir battu la Colombienne Maria Camila Osorio Serrano (6-4, 6-0) et l’Américaine Catherine Mcnally (6-2, 6-4), elle se qualifie en dominant l’expérimentée Giulia Gatto-Monticone (6-1, 6-3).

Jeune et ambitieuse

A 17 ans, elle remporte des victoires sur les futures joueuses du Top 100 Maria Sakkari et Paula Badosa sur le circuit ITF Pro, son parcours de Sherif l’amene à l’université – une nécessité financière, dit-elle à l’écrivain Reem Abulleil pour The Guardian. Car elle ne pouvait se permettre ni les frais d’entrainement a l’académie espagnole ni les voyages. Mais lorsqu’elle a émergé l’année dernière avec un diplôme de l’Université Pepperdine en médecine du sport et une carrière de tennis universitaire primée à son actif, le rêve professionnel de Sherif n’était pas mort.

En 2019, ayant débuté sans classement et participant aux qualifications de l’ITF W15, Shérif a grimpé en flèche à une position de fin d’année de n ° 212 mondial grâce à six titres du circuit ITF Pro et un bilan global de 71-17 victoires-défaites

Maintenant classée n ° 172 mondiale, à deux places du sommet en carrière de la n ° 170 mondiale – la plus haute position jamais obtenue pour une Égyptienne au classement WTA –

Gagnera-t-elle demain Dimanche?

Demain, elle fait un début de grande étape contre la tête de série n ° 2 du tableau principal, Karolina Pliskova.  A voir sur beIN Sports.

Rares sont les joueuses Arabes à avoir existé à Roland-Garros : les Tunisiennes Selima Sfar et Ons Jabeur qui elle affronte Zarina Diyas (Kazakhstan) demain aussi.

Son compatriote Mohamed Safwat avait également joué chez les « grands », à Paris, en 2018. Il avait été éliminé par le Bulgare Grigor Dimitrov.

Tokyo elle arrive

Maya, comme Safwat, représentera l’Égypte aux Jeux olympiques de Tokyo. Elle avait remporté son billet pour les JO 2020 en décrochant la médaille d’or aux Jeux Africains 2019 du Maroc.

Cet article t'a plu? n'hésite pas à le partager

Libellé

Commentaires (0)