Environnement

Condamné à regarder Bambi en prison

Missouri, Etats Unis | David Berry ayant tué trop de cerfs a été puni par un juge, il doit passer 1 an en prison et regarder Bambi, un film de Disney sur un jeune cerf.

Dans l’État du Missouri, aux Etats-Unis, les chasseurs ont le droit de tuer un nombre limité de cerfs, selon des règles strictes, pour manger leur viande. Or David, 29 ans, braconnier multirécidiviste, ainsi que 14 chasseurs, n’ont pas respecté ces règles ces 3 dernières années. Une grande enquête de police qualifiée de la plus importante enquête sur le braconnage de l’Etat, a prouvé que ces braconniers tranchaient la tête des cerfs en guise de trophée pour l’accrocher sur leurs murs et laissaient leurs corps pourrir.

Tu as déjà vu Bambi? C’est un dessin animé de Walt Disney, datant de 1942. Bambi est un faon qui découvre la vie en forêt, saison après saison avec son copain le lapin Panpan et Fleur la mouflette qui pue. Sa mère est tuée par des chasseurs, scène mémorable ou Bambi fait pleurer tout le monde et plus tard lui-même est blessé par des tirs de fusil.

Le magistrat Robert George a pensé juste, le seul moyen pour David d’apprendre à respecter les règles de la chasse, c’est d’apprendre à connaître  l’animal et à ne le tuer qu’au besoin de survie pour manger. Le 23 Decembre, il a visionné le film pour la premiere fois en presence de la police, puis il doit le voir au moins une fois par mois pendant tout son temps de prison.

Au Liban, cette année aussi, un autre jugement insolite de ce genre avait été rendu.

La juge d’instruction Jocelyne Matta avait condamné deux jeunes hommes musulmans qui avaient profané une statue de la Vierge Marie,  à apprendre par cœur les sourates du Coran relatives à Marie.

Ces deux élèves musulmans de l’école technique de Mounjez, village chrétien du nord du Liban, s’étaient vantés dans une vidéo qu’ils ont filmée et ensuite diffusée sur Whatsapp avec leurs camarades de classe, d’avoir profané une statue de la Vierge Marie. Ils l’avaient arrachée de son socle et avaient mimé des comportements obscènes. La police libanaise les avaient arrêtés à la vue de la vidéo.

Le premier ministre Saad Hariri avait vanté la décision de la juge, la qualifiant de sommité en justice, vantant ses capacités d’apprendre le respect des religions entre-elles.

Cet article t'a plu? n'hésite pas à le partager

Libellé

Commentaires (0)

Tu dois être connecté pour poster un commentaire