Santé

Les shakes protéinés peuvent-ils être dangereux ?

Y avez-vous recours pour perdre du poids ou comme supplément nutritif ?

La poudre de protéine c’est quoi ?

C’est une forme de protéines en poudre provenant de plantes, d’œufs ou de lait. Ajouter des protéines en poudre à un verre de lait ou à un smoothie, peut sembler un moyen simple de booster sa santé. Après tout, les protéines sont essentielles à la construction et au maintien des muscles, au renforcement des os et à bien d’autres fonctions du corps. Par ailleurs, il existe des risques à considérer lors de l’utilisation d’une poudre de protéine.

L’expérience de Yann Chebli, 17 ans

« J’ai commencé à prendre des shakes protéinés pour avoir de beaux muscles. Sans bien m’informer dessus, j’ai opté pour un genre qui, 2 mois après, m’a fait gagner plus de poids et matières grasses. Depuis, je lis les ingrédients avant d’acheter pour éviter les ajouts de glucides et de lipides qui font augmenter le cholestérol et font grossir. Je cherche les protéines à 100% pures sans additifs ni arômes ajoutés ». Quant à la raison pour laquelle il en prend, puisqu’il s’entraine 5 fois ou plus par semaine, il explique : « Ça aide à réparer les petites déchirures causées par l’entrainement plus rapidement, et le lendemain je peux faire mon sport sans avoir des courbatures ».

Ce qu’en dit la nutritionniste Carmen Abdel Sater

Carmen Abdel Sater, nutritionniste professionnelle diplômée de l’U.S.J, explique : « On rencontre chaque jour des ados et des jeunes en clinique, dans les salles de gym, qui prennent des suppléments de protéines sous différentes formes, voire boissons, barres de chocolat, etc… »

La disponibilité et l’accès facile au Liban à toutes sortes de suppléments de protéines, encourage leur utilisation , le plus souvent faite sans consulter des spécialistes dans ce domaine.

« Il faut savoir que dans la majorité des cas, une prise de suppléments sans supervision n’aboutit pas aux résultats espérés, cela peut même provoquer des effets contraires ou indésirables ». « Prise de poids, fatigue constante, problèmes de reins (si une personne souffre de maladie rénale) et éruption de boutons. ».

Molo sur les quantités:

La quantité de protéines par cuillère peut varier de 10 à 30 grammes. Les poudres peuvent avoir d’autres ingrédients tels que des sucres ajoutés, des arômes artificiels, des épaississants, des vitamines et des minéraux. Certaines poudres de protéines finissent par transformer un verre de lait en une boisson de plus de 1 200 calories. Le risque : un gain de poids et même provoquer la hausse de glycémie.

Comme les protéines contiennent des calories, en consommer trop peut effectivement rendre la perte de poids plus difficile, surtout si vous buvez des shakes protéinés en plus de votre régime alimentaire habituel, et que vous ne faites pas de sport.

Abdel Sater ne les conseille pas aux adolescents, surtout que « ce type de produit devrait normalement s’adresser aux gens qui ont du mal à combler leurs besoins quotidiens en protéines (personnes âgées ou malades) ainsi qu’aux sportifs de haut niveau ».

La plupart du temps, les produits existant au Liban n’ont subi aucun contrôle par le ministère de la santé, et parfois manquent de références scientifiques. D’ailleurs même aux Etats-Unis, comme le précise la diététiste Kathy Mc Manus, directrice du département de la nutrition de l’hôpital « Brigham and Women’s » affilié à Harvard : la FDA (U.S food and drug administration) laisse aux fabricants le soin d’évaluer la sécurité et l’étiquetage des produits. Il n’y a donc aucun moyen de savoir si une poudre de protéine contient ce que prétendent les fabricants ».

Les shakes protéinés peuvent contenir des produits chimiques toxiques !

D’après les chercheurs du groupe Clean Label Project, certains contiennent des métaux lourds (plomb, arsenic, cadmium et mercure), du bisphénol-A (BPA utilisé pour la fabrication du plastique), des pesticides ou d’autres contaminants liés au cancer et autres problèmes de santé. (pour plus de details :www.cleanlabelproject.org).

Quelques conseils :

-Les protéines existent dans les aliments ! Carburez sur les noix, graines, produits laitiers faibles en gras (yaourt, lait, fromage), légumineuses (haricots, lentilles), poisson, volaille, œufs et viande maigre.

– Si vous en achetez quand même, vérifiez l’étiquetage des ingrédients pour vous assurer qu’il s’agit de 100% de protéines, ou de protéines associées à d’autres ingrédients sains. Évitez les poudres contenant des ingrédients tels que le sucre ajouté, le fructose, les sirops et le concentré de jus de fruits.

-le seul moment où la poudre de protéines est acceptable c’est quand un shake est consommé à la place d’un repas.

Un shake protéiné constitue un petit-déjeuner nutritif à emporter, en particulier lorsque vous avez le choix entre des céréales sucrées moins saines et des produits de boulangerie – ou pas de petit-déjeuner.

-Mesurez les ingrédients lors de la préparation de votre boisson protéinée. Assurez-vous que les calories totales de votre shake ne sont pas supérieures à ce que vous auriez mangé au cours d’un repas.

 

 

Cet article t'a plu? n'hésite pas à le partager

Commentaires (0)